Be Big (or not)
Bienvenue à vous !
Alors qu'aujourd'hui de plus en plus de gens, hommes, femmes ou enfants, doivent faire face à des soucis de surpoids ou d'obésité, il reste néanmoins difficile d'en parler.
Ce forum est là pour ça. Oser, enfin dire ce qui va et /ou ne va pas, sentir qu'on est pas seul dans cette situation et pourquoi pas... s'entraider.

Alors @ très bientôt!
et comme dit Mika... "Big Girls, you are beautiful ^^" (Filles rondes, vous êtes belles (et ca s'applique aussi aux hommes) )

Be Big (or not)

Etre (ou ne pas être) rond(e)...Une question de santé, de liberté, de complexes... venez en discuter ^^
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eros, une expérience d'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
skyboy
forumeur passif 1ere classe
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 39
Localisation : Suisse

MessageSujet: Eros, une expérience d'amour   Sam 2 Mai - 14:26

Je suis un homme. Je n'ai pas de probème de poids, je ne suis peut-être pas sur ce forum dans la même optique que la plupart de ses membres. Alors j'en profite pour apporter un éclairage complémentaire.

La dernière fois que je fus pris d'une passion amoureuse, dans la mesure où cette expression est adaptée, , j'ai eu la bonne idée de placer mon mental en observation. Voici donc les observations.

Les flots de sentiments étaient provoqués par l'appel de la personne. Une demande de compassion, d'écoute et d'écho. Mon âme donnait l'écho. Ensuite la vibration fut amplifiée par la sensation de la vérité de l'autre, qui trouvait écho dans ma propre vérité, malheureusement enfouie partiellement pendant des années (encore enfouie d'ailleurs, mais un peu moins partiellement).

Le mot que j'aurais donné pour de tels sentiments pourrait être "sentiments amoureux". C'était fort, et ne laissait aucune place à des conditionnements où à l'intellect. Encore une fois, le mental observateur, était récepteur, non acteur. La personne en question n'était "théoriquement" pas à mon goût, mais tout cela n'a pas de sens et n'en a jamais eu.

Puis vînt l'insight. L'insight est une pensée pénétrant en force dans le mental sous la poussée inconsciente. Cette pensée pourrait être résumée par "elle est belle". Il ne s'agit en rien d'une ré-interprêtation de son corps, où d'un changement de "gout". Disons que l'amour avait pénétré le mental, et que celui-ci se retrouva dans l'obligation absolue de collaborer. Et donc il créa une sensation ésthétique, parfaitement sincère et rayonnante, pour participer au flot d'amour.

Sans doute pourraît-on dire, qu'à ce moment, l'amour universel allié à la télépathie (connection des âmes), avait placé dans mon mental, le germe de l'érotisme esthétique. Les passions sont des moments uniques, dont il faut largement profiter pour enregistrer leur enseignemnemt. La conclusion pourraît être "l'amour n'est pas conditionné par le corps". En revanche, le corps devient un vecteur pour que le mental puisse participer à l'amour.

--

Maintenant, mon esprit est d'une telle curiosité, et j'aime tant l'humilité que cela procure, que je ne peux pas rester sur cette conclusion et le sentiment de supériorité qu'elle procure. Donc j'ai voulu vivre (intérieurement), toutes les autres formes d'érotisme existant dans l'univers. J'ai regardé des tas de femmes, et ressenti leur corps, tout ce qu'il emet, et l'érotisme qui s'y transporte. Ici la forme du corps joue un rôle, y compris causal, dans les sensations. Mais cela n'a ni la profondeur, ni l'intensité de ce qui est décrit précédemment. C'est une aventure mi-mentale, mi subconsciente... on pourrait dire que ce n'est en rien de l'amour. C'est une aventure... intérieure, comme toutes les aventures.

--

J'ai des problème respiratoires. Aussi je ne serais jamais marathonien. Si vous êtes en excès de poids, il y a peu de chance qu'un fan d'anorixique flache sur votre corps. Soit. Sans doute la forme et les capacités de notre corps nous donne certaines choses à vivre. J'ai tendance à penser, même s'il ne faut pas refouler nos complexes, que les grandes choses à vivre dans cette vie, sont largement au dela des questionnement de l'égo, furent-ils la déculpabilisation et la dissolution des complexes.

--

Désolé si ce texte donne l'impression que je prêche ou que je suis sûr de moi. J'essayais juste de donner un éclairage personnel sur la question. Aussi, il serait intéressant de confronter ces observation aux différents mythes d'Eros (voir Wikipedia). Selon Hésiode, Eros est de dieu de l'amour, représenté ailé, il pourrait apparaître dans la mythologie judaïque comme l'ange de l'amour. Contrairement à Sofia, il est représenté par un homme, et personnifie, pour moi, l'archétype du Héros absolu (pur). Puis la mythologie fut reprise de façon plus populaire, et Eros est devenu l'incarnation de l'érotisme, y compris des sens et du désir. Il y a donc deux Eros, de même qu'il y a deux Aphrodites... C'est à nous de prendre conscience duquel est le plus fort et le plus profond... histoire de Karma, j'imagine :-)

--

bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/benoitsanchezmusique/
chat_mauve
forumeur passif 2eme Classe
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 21/04/2009

MessageSujet: Goût théorique ?   Dim 3 Mai - 23:17

Merci pour ce témoignage, il va nous falloir le relire quelques fois pour tout assimiler (si tant est que mon intellect en soit capable : mon mental est lui aussi en observation, mais le diagnostic est réservé Wink

Une phrase n'a sauté au yeux : "La personne en question n'était "théoriquement" pas à mon goût". Certes démentie juste après.

Mais j'aimerais comprendre plus/mieux l'idée sous-jacente : il me semble antinomique d'associer goût et théorie (sans aller chercher Kant ); la seule acception que je vois serait que ce théorique serait une norme, un impératif social.


Ma fiancée était métisse (de 4 continents !), petite et brune, alors que mes goûts habituellement exprimés me portaient plutôt vers des gabarits de Berrichonnes : "théoriquement", je n'aurais pas dû tomber fou amoureux d'elle. Est-ce celà que je dois comprendre ?

Je reviendrai sur ce post, il y a beaucoup d'informations à délayer pour que puisse les assimiler.


PS : la mythologie grecque devrait être une matière obligatoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skyboy
forumeur passif 1ere classe
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 39
Localisation : Suisse

MessageSujet: Théroie et conditionement   Mar 5 Mai - 1:46

"Théoriquement à mon goût", ce serait quelque chose exprimé par cette phrase (une chanson à moi... mais bon c'est pas le problème)
I used to look at your beauty
But it had no taste
You stood here behind them
Or behing yourself


Je pense qu'il s'agit d'un "conditionement", résultant en la faculté de projeter un désir, basé sur des critères personnels et sociaux intériorisés. Cela peut donner parfois, associé à un intêrret réel pour la personne, un début de sentiment amoureux.

En revanche je pense que la sensation de la beauté intérieure, transformée par une étrange alchimie en vision de la beauté physique, semble plus proche d'un réel choc d'amour. Pour les femmes que j'aime plus profondément, cela me paraît plus proche de la réalité, comme explication. Mais ces phrases ne sont évidemment que de mots, donc l'intellectualisation d'une réalité indescriptible.

Pour information, je suis surdoué (autre mot pour enfant indigo, éponge, artiste... ou plus simplement mec bizarre), j'ai une réceptivité accrue, parfois très douloureuse, à l'invisible (la face cachée et l'âme des gens). En ce sens, j'ignore quelle est l'universalité de mes propos mais je pense qu'il y a de ça chez tout le monde.

Je suis d'accord pour la mythologie grecque ("Et souviens toi toujours, que tous les dieux de l'Olympe sont en toi", un poète dont je sais plus nom), ainsi que Jung (archétypes, anima, spiritus mundi) et Jésus. Le pb avec Jésus c'est qu'il y a de fortes chances que ses propos aient été légèrement... modifiés avec le temps :-)

En tout cas, merci pour ta réponse.

Evidemment "surdoué" n'a rien de vaniteux, c'est une indication pour le lecteur. D'ailleurs j'aurais peut-être préféré ne pas l'être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/benoitsanchezmusique/
Angel06
forumeur passif 1ere classe


Messages : 52
Date d'inscription : 14/05/2009
Age : 47
Localisation : 06 Alpes Maritimes

MessageSujet: Re: Eros, une expérience d'amour   Mer 10 Juin - 14:07

salut chat_mauve et skyboy,

j'avoue avoir dû relire vos messages car à la 1ère lecture ct un peu dur !!!

bref, tt ça pour amener ma petite pierre, et dire que perso ça m'était déjà arrivé de tomber amoureuse d'un mec qui n'était pas mon type à la base (moi j'aime les grand bruns ténébreux !) et même des fois de mecs qui ne me plaisaient même pas (genre je les trouvais même moches !) mais....en discutant en travaillant ensemble et en passant du temps en fait on découvre des choses qui nous plaisent et c là justement que ça devient interessant , il y a qq chose qui se passe, c ça l'inssaisissable un truc qui se déclenche souvent en 1 seconde d'ailleurs, et après cette seconde d'un coup, on se dit, ben...ouais il pourrait peut-être de passer qq chose finalement, et ça pourrait même être bien, qui sait...

c bien ça qui est sympa c que l'on soit surpris ! ? non ?

alors excusez moi, mon message n'est pas au niveau des votres, mais c ma petite contribution à votre reflexion ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skyboy
forumeur passif 1ere classe
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 39
Localisation : Suisse

MessageSujet: Amour   Mer 10 Juin - 21:12

Salut Angel,

Désolé si parfois je suis un peu "prise de tête". J'essaye d'analyser, des fois l'analyse est utilse (même si pas toujours en fait).
Je pense de plus en plus que l'amour est une histoire de "connections invisibles", qu'il s'agisse d'amitié ou trucs amoureux ou encore autre chose. Alors avoir un "type d'homme" me semble une idée étrange. Mon type de femme c'est les femmes que j'aime. Et puis c'est toujours plus un histoire de carractère (comme ton brun ténébreux, peut-être que ce qui joue c'est ténébreux plus que brun, je te présenterai un blond ténébreux pour tenter l'expérience scientifique Smile ) que de physique. Et l'amour est même largement au-dela du carractére.
En fait tout ce que la tête peut penser de l'amour ne joue aucun rôle dans l'histoire, c'est juste du blabla rajouté à la réalité de nos âmes.

Bon ben, voila c'était du blabla de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/benoitsanchezmusique/
Angel06
forumeur passif 1ere classe


Messages : 52
Date d'inscription : 14/05/2009
Age : 47
Localisation : 06 Alpes Maritimes

MessageSujet: Re: Eros, une expérience d'amour   Mer 10 Juin - 21:28

alors pour blablater encore un peu plus,

l'histoire du type de mec, c juste "physique", je ne flashe quasiment que sur des bruns et 1% du temps sur les blonds...je peux pas expliquer plus que ça, c juste que les bruns me font + d'effet que les blonds !!!!???....

je précise les bruns qui me plaisent pas tous les bruns que je croise tous les jours, on est d'accord !?

et toi alors ? t'es brun ou blond ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skyboy
forumeur passif 1ere classe
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 39
Localisation : Suisse

MessageSujet: Blonds   Mer 10 Juin - 21:37

Je suis bleu et j'ai un bonnet blanc.

Je suis un schtroumpf en fait, tu connais mon secret.

Il y a en france seulement 10% de blonds. Les autres sont essentiellement bruns (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Blond_(couleur) sur Wikipedia)

Pour que ton pourcentage ait un sens, il faut que tu ait été attirée par au moins cent mecs (c'est possible, mais ça fait beaucoup non ?)

Es tu sûr de ton pourcentage (1%)....

Si oui, alors peut-être que ton argument tiens la route...

Poursuivons notre étude scientifique chère collègue professeur Angel Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/benoitsanchezmusique/
Angel06
forumeur passif 1ere classe


Messages : 52
Date d'inscription : 14/05/2009
Age : 47
Localisation : 06 Alpes Maritimes

MessageSujet: Re: Eros, une expérience d'amour   Jeu 11 Juin - 10:43

bah .....

une centaine ???? ouais je pense que ça le fait....(sans rien avoir fait ! attention !) mais avoir été attirée par une centaine de bruns ? oui ! je pense

et puis j'ai eu tte une période il ya qq années où c'était un défilé de mecs ! qui ne m'aimaient pas forcément, enfin qui aimaient bien l'idée de se faire une nana pas trop mal (à l'époque j'étais moins grosse qu'aujourd'hui !!) qui ne demandait que ça et qui n'avait pas froid aux yeux, et surtout qui était prête à faire des trucs que les autres ne voulaient pas faire. bref, à l'époque je croyais que c'était de l'amour, car je recherchais la chaleur de l'autre, mais je me trompais "largement" et du coup ça m'a aussi mis un coup à l'estime de moi ! car je me suis encore un peu plus enfoncée dans le "t'es nulle, t'es qu'une sal...., etc etc etc...)

maintenant je ne suis plus du tout celle que j'étais avant (heureusement !) et j'essaie de m'aimer un peu plus de jour en jour, et surtout de me respecter !!! de me dire que je vaux mieux que ce que je crois etc etc... ben franchement ce sont des trucs que j'essaie de me dire jour après jour !!! pas fastoche mais bon si j'y travaille pas ça ne se fera pas tt seul !

à +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eros, une expérience d'amour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eros, une expérience d'amour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» en quoi l'amour eros pose un probleme a la spiritualité ?
» DE L'AMOUR !
» HAIKU JONAS / CHIEN D'AMOUR
» Socrate, Eros et le manikè
» Eros, Agapé, Philia : parlez-moi d'amour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Big (or not) :: Je ne suis pas rond... :: J'ai mon opinion et j'en discute :: Je ne me prononce pas-
Sauter vers: